Corps

Le domicile de la psyché.

Une écorce qui affecte et est affectée.

Un mécanisme complexe dont on est les maîtres sans pourtant le connaître en détail ou la maîtriser totalement.

Ce que les autres voient avant qu’ils nous connaissent.

Et dont les fonctions on considère éternelles jusqu’au moment où on perd une d’elles.